Chronique : Withdrawn « Skulls of the weak »

Par Xavyeah dans Chroniques

Petite chronique un poil rétro puisque l’album dont je vais vous vanter les mérites est sorti en 2009.
Mais pourquoi quand il s’agit d’un groupe français que certainement peu d’entre vous connaissent!? Tout simplement parce que ces monsieur vont bientôt sortir leur deuxième bébé et qu’il y a du potentiel la dedans! Voyez en cette chronique une préparation du terrain et une petite présentation dudit groupe.

Withdrawn qui existe depuis 2002 et qui nous vient d’Aquitaine, nous livre pour ce premier album? 8 titres de Death Metal dont les références et influences sont européennes.
Du brut de décoffrage «Fragments the crucial Step», de la mélodie Thrash Death dominé par l’Ecole scandinave, de bons « mids tempo » des familles «Taiden Loaded Fest». Je me permet de cite comme l’une des influences du combo les suédois de At the Gates pour la section rythmique Death Thrash mélodique «Dethrone».

Mais la force du groupe est certainement sa capacité à ralentir et proposer de la lourdeur et d’enchainer de façon fluide sur des accélérations limpides et bien tranchantes. Ainsi le premier titre imposant qu’est «At Randome Overcome» est une très belle entame pour s’envoyer le reste de la galette. Le reste s’enchaîne bien : c’est ‘mastoc’ et carré et on prend du plaisir lors de l’écoute grâce à des transitions soignées, efficaces et transcendantes.

En 38 minutes le groupe enchaine les riffs avec vista et malgré le format long de certains titres pour ce style, nous ne sommes pas gênés par des longueurs perturbant l’écoute. Nous avons ici un bon compromis entre violence Death à tendance Thrash et le Death mélodique scandinave. Les vocaux sont agressifs et oscillent entre Black Death et Death Metal, du classique mais qui correspond au style. La production quant à elle est soignée sans non plus arriver à défier les grosses production d’aujourd’hui, mais peu importe ils n’ont pas à rougir du travail accompli qui permet de largement apprécier l’ensemble.

On tient donc ici une belle entrée en matière avec « Skulls of the Weak » et même si les influences sont palpables et évidentes, c’est réalisé avec précision et savoir faire. Il leur reste à peaufiner leur style pour s’imposer comme une bonne valeur de la scène Hexagonale. Verdict lors de la sortie du second album prévu début 2012.

écouter sur myspace

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.

Ajouter un commentaire

Obligatoire

Ne sera pas publié. Requis

Facultatif